Savez-vous (vraiment) comment se cultive un café bio d’altitude?

Mis à jour : mai 7


“Chez La Tribu, nous sommes convaincus que mieux consommer démarre en découvrant se qui se cache derrière nos produits du quotidien. C’est notre raison d’être, notre leitmotiv. Nous vous montrons le travail de ces producteurs qui dédient passionnément leur existence à la confection de produits bio et équitables d’exceptions. Connaître ne modifie pas le goût de nos produits, mais cela nous rend plus apte à l’apprécier.”


Cerise Grain de Café Bio Équitable
La cerise de café bio dans toutes ses nuances

À 14h de bus de Lima au Pérou, dans la jungle centrale, se situe le village de Sanchirio Palomar fondé par une communauté de producteurs bien décidée à y planter du café bio. 175 familles de producteurs y cultivent un excellent arabica bio entre 1300 et 1800 mètres d’altitude. Nous sommes allés à leur rencontre pour tout comprendre sur leur vie, leur coopérative, leurs outils et le processus de production de leur café bio et équitable, un café de spécialité sous ombrage. Leur histoire est un exemple d’adaptation à l’environnement pour mieux le préserver. Dans cette édition, on vous explique la vie d’une graine bio, en haute altitude, sous ombre.


TOUT COMMENCE PAR UNE PETITE GRAINE

Sélectionnées de la main des producteurs, sur ces petites graines bio repose la vie de la coopérative. À cet instant se scelle le pacte implicite entre l’agriculteur et la nature. La garantie d’un café bio et équitable de spécialité, d'une qualité de tasse exceptionnelle et d’un rendement suffisant est une discipline que seule l’expérience permet de maîtriser.

Plants de Café Bio Équitable
Vivier de jeunes pousses

Ils sélectionnent les variétés pour leur finesse, leur robustesse et leur complémentarité en bouche. Ce geste anodin compose la future symphonie de saveurs du café bio de spécialité de Sanchirio, un café grand cru. Ces jeunes pousses viendront étoffer les parcelles et remplacer les plants malades. Les plantes ne donneront des fruits que 3 ans après.



LE COMPOST, 100% BIO

Dès leur plus jeune âge, on accompagne la croissance des pousses de café bio avec un terreau issu de la décomposition de déchets organiques : fruits, cosses de cerises de café dépulpées, rien ne se perd.

Compost Bio Cerises Café spécialité

C’est un fertilisant efficace et 100% naturel. Bienvenue dans l’agriculture biologique !

Ajouté à l’environnement naturel des pousses, il permet au sol de mieux retenir l’eau et apporte des nutriments indispensables à la plante.






L’ALTITUDE, UN CLIMAT BIEN SPÉCIFIQUE

Le café arabica bio s’épanouit pleinement entre 800 et 2000m. À Sanchirio, le café bio de spécialité est cultivé sur des parcelles s’étalent entre 1300 et 1800 mètres d’altitude. On parle de culture de café bio d'ombre en haute altitude. Pourquoi si haut ? Car le plant d’arabica est si délicat qu’il nécessite des températures douces et un climat humide pour produire des cerises bio de qualité. Sa croissance est plus lente que la moyenne, ce qui résulte en des arômes plus fins.

Plantation Caféier Bio et Équitable
La selva alta, ou “jungle haute”

À L’OMBRE DES PACAYS

La clé de voûte de la culture bio du café, c’est l’ombre. En bio sous ombrage, on reproduit un espace forestier pour maintenir l’humidité, développer la faune et la flore et protéger les plants des agressions du soleil.

Plantation Caféier Bio et Équitable

On crée trois couches de plants : en hauteur, de grands arbres, les Pacays. Espacés adéquatement, ils créent une canopée protectrice. À mi niveau, les caféiers. Au sol, on laisse pousser les herbes et plantes dont cette zone est l’habitat naturel.








UN SOL VIVANT

Les feuilles de pacays tombent, et se transforment naturellement en humus. L’absence de pesticides permet à la faune et la flore d’exister pour donner vie au sol. Les producteurs de Sanchirio nous prouvent que la productivité n’est pas incompatible avec le respect de l’environnement.

Plantation Caféier Bio et Équitable

Un sol vivant et enrichi naturellement livrera ses bienfaits dans la durée. Cette vision dans le temps apporte sérénité et perspectives favorables aux producteurs.



LA ROUILLE, UN FLÉAU

Cultiver en bio, c’est aussi accepter son lot de menaces. La menace de l’arabica dans le monde entier, c’est la rouille. Ce champignon jaune orangé attaque la feuille jusqu’à en provoquer la chute. Sans photosynthèse, la croissance du plant est menacée et les cerises ne mûrissent pas. On peut observer jusqu’à 40% de plants atteints.

Culture du café grain Bio Équitable
Une feuille attaquée par le champignon.


LES SOLUTIONS NATURELLES

L’altitude et l’ombre sont un premier moyen de lutter naturellement contre la rouille : elle n’aime pas les températures trop fraîches

Production Café en grains Bio Équitable

Cependant, avec le réchauffement climatique, les producteurs d’altitude autrefois épargnés sont désormais plus vulnérables. Ils sélectionnent certaines variétés d’arabica bio plus résistantes à la rouille. Le compost bio enrichit le sol et fortifie le plant. La chaux mélangée à l’eau puis appliquée à la terre est le seul produit autorisé pour freiner la maladie.